Conseils utiles

Comment conduire un bulldozer

Comme on peut le voir ci-dessus, un bulldozer équipé d’un système de blocage de câble est commandé en allumant et en éteignant le treuil. Le bulldozer commande la machine depuis la cabine, où sont concentrés les leviers correspondants du tracteur et du treuil.

La gestion de la lame de bulldozer est réduite à l’installation à une certaine hauteur, obtenue par levage ou abaissement, ainsi que, le cas échéant, par une fixation en position "flottante".

En tournant le levier de commande vers la droite, l'embrayage à friction du treuil engage le tambour et une corde s'enroule autour de celui-ci, à la suite de quoi la lame du bulldozer se lève.

En tournant le levier à gauche, l'embrayage à friction est désactivé, la bande de freinage est affaiblie et sous l'influence du poids de la lame, celle-ci est abaissée en agissant sur le câble enroulé d'un tambour en rotation libre.

La position neutre du levier de commande est caractérisée par la désactivation de l'embrayage et le serrage de la bande de frein, de sorte que la lame est fixée dans une position prédéterminée.

Le bulldozer doit déplacer doucement le levier pour éviter de casser le câble. Vous ne devez pas non plus abaisser la lame trop brusquement, car cela pourrait faire en sorte que la corde fasse une boucle et endommage le bord.

Un point important dans la gestion du bulldozer est le transfert rapide du levier en position neutre et, par conséquent, le freinage du tambour au bon moment, car cela détermine l'épaisseur de la couche de sol coupée.

Afin d’éviter une forte augmentation de la charge du moteur, il ne faut pas laisser la lame s’abaisser rapidement à toute la profondeur. La décharge doit être immergée dans le sol au fur et à mesure que le tracteur se déplace sur 1 à 2 m de son trajet.

Le bulldozer ne doit pas laisser toucher les blocs inférieur et supérieur du bloc-chaîne, ce qui pourrait provoquer la rupture du câble. Lorsque les blocs se rapprochent, le tambour du treuil doit être freiné en plaçant la poignée au point mort.

La commande hydraulique du bulldozer, ainsi que celle du câble, assurent la montée ou la descente de la lame et son installation en position "flottante". Cependant, contrairement à la commande par câble, la transmission hydraulique assure l’abaissement de la lame non seulement sous l’influence de son propre poids, mais également en agissant de manière forcée sur les pistons correspondants. Ces opérations sont effectuées à l'aide d'une grue ou d'un distributeur à tiroir.

Avec la commande hydraulique, comme avec le câble, des mesures doivent être prises pour garantir le fonctionnement le plus uniforme du moteur, en évitant un changement brutal de sa charge.

La commande hydraulique est la plus avancée, comparée à la commande sur corde, elle nécessite moins de stress et d’attention du bulldozer.

6.2. GESTION DU Bulldozer T-170

Avant de démarrer avec un moteur diesel en marche, assurez-vous que les entraînements et les mécanismes contrôlant le mouvement du tracteur sont en bon état en déplaçant plusieurs fois les leviers et les pédales de commande de l’embrayage, des embrayages latéraux, des freins, de la boîte de vitesses (avec l’embrayage éteint) et de l’alimentation en carburant.

Appuyez sur la pédale d’alimentation en carburant (décélérateur), désactivez l’embrayage du bulldozer et positionnez les leviers de vitesse et de gamme sur la position souhaitée et le sens de la marche (AVANT, ARRIÈRE). Après cela, augmentez l’alimentation en relâchant la pédale de contrôle de l’alimentation en carburant (ralentisseur) et embrayez doucement.

Sur la route, le tracteur est contrôlé à l’aide du levier de la commande de direction et de la pédale de frein. Le bulldozer en bon état conserve le trajet indiqué en ligne droite sans affecter le levier du mécanisme de commande de direction.

Lorsque le bulldozer est en mouvement, ne gardez pas le pied sur les pédales d’embrayage et ne freinez pas le tracteur qui s’arrête en appliquant la pédale d’embrayage sur les freins.

Changez de vitesse et de gamme lorsque le bulldozer est complètement arrêté. Lorsque vous changez de vitesse en mode transport, le frein doit être arrêté par la pédale d'embrayage simultanément au freinage du bulldozer avec freins.

Lorsque vous changez de vitesse, ne placez pas les deux leviers de la boîte de vitesses au point mort.

ATTENTION! Afin d'éviter toute défaillance de la boîte de vitesses, ne faites pas fonctionner le bulldozer sous pression.l'huile dans le système de lubrification de la transmission est inférieure de 50 à 70 kPa (de 0,55 à 0,7 kgf / cm 2), Dans ce cas, lorsque le moteur diesel est en marche et que l'embrayage est engagé, le voyant de pression d'urgence (couleur rubis) s'allume sur le tableau de bord.

Pour vérifier le bon fonctionnement du capteur de pression et de la lampe témoin après le démarrage du moteur, fermez l’embrayage et la lampe de pression de secours doit s’allumer.

Pour allumer le bulldozer, arrêtez l’une des chenilles en désactivant l’embrayage latéral correspondant. En règle générale, les virages serrés ne sont effectués que lorsque vous conduisez en première vitesse. Ne gardez pas les freins quand vous n'en avez pas besoin

Déplacez doucement le levier de commande de rotation afin que le bouteur tourne sans secousses. Après avoir tourné, coupez le frein, puis rapidement, mais sans secousses, activez l'embrayage de bord.

Retournez un grand rayon sans appliquer le frein.

Obstacles à surmonter uniquement en première vitesse.

Pour changer de vitesse lorsque le bulldozer fonctionne sur des pentes, il est nécessaire d’éteindre l’embrayage, de freiner le bulldozer et de le relâcher un peu (pas plus de V * course) la pédale d’embrayage, engagez le rapport souhaité.

Le mouvement du bulldozer de la montagne, en fonction de la pente de la pente, est effectué en vitesse I ou II. Dans le même temps, réduisez la vitesse du vilebrequin diesel.

Lorsque le bulldozer se déplace de la montagne, le contrôle des embrayages latéraux doit être inversé: pour tourner l'embrayage gauche, pour tourner à droite, pour tourner à gauche, tournez l'embrayage droit. Dans ce cas, n'appliquez pas les freins. Lorsque vous abaissez et soulevez le bulldozer avec une charge sur la remorque, ne changez pas de vitesse.

Le mouvement sur des pentes dont l'inclinaison dépasse 20 ° n'est pas autorisé.

6.3. FREINAGE ET ARRÊT DU Bulldozer T-170

Pour freiner (freiner) les tracteurs, couper l’embrayage et freiner avec le levier 19 ou à pédale 18, réduire le régime moteur.

Il n'est pas recommandé de freiner le bulldozer sans désactiver les embrayages intégrés. Arrêtez le bulldozer uniquement en cas de freinage d’urgence en appuyant sur la pédale de frein ou en déplaçant le levier du point mort vers l’arrière «vers vous».

Avant de vous arrêter, le bulldozer doit être installé sur une plate-forme horizontale.

Pour arrêter le bulldozer, réduisez l’alimentation en carburant en réglant le levier de commande d’alimentation en carburant sur une vitesse minimale stable.

Sur le bulldozer, éteignez l'embrayage. Réglez les leviers de vitesse et de gamme au point mort et embrayez. Installez le levier de commande de direction sur le loquet du frein de stationnement.

Laissez la soupape du réservoir de carburant ouverte pour empêcher l’air de pénétrer dans le système de carburant.

6.4. CARACTÉRISTIQUES DE FONCTIONNEMENT DU Bulldozer T-170 EN TEMPS FROID DE L’ANNÉE

Le liquide à basse température, chargé dans le système de refroidissement au diesel et dans le chauffage de la cabine, doit être conforme à la température ambiante (voir sous-section 5.3.).

Lors du ravitaillement, dans des cas exceptionnels, le système de refroidissement par eau afin d'éviter le dégivrage du système, le robinet du réchauffeur d'habitacle doit être ouvert. En même temps, si, après l'achèvement des travaux, le bulldozer reste en dehors de la pièce chauffée, il est nécessaire de vider l'eau en laissant les robinets ouverts dans le capot du groupe diesel, dans le radiateur et la conduite de vidange de l'appareil de chauffage. Après la vidange, faites tourner le vilebrequin de trois à quatre tours avec la poignée située dans la pièce de rechange.

Tout d’abord, versez l’eau chauffée de plus 60 à plus 80 ° C dans un moteur diesel froid en laissant les robinets de vidange ouverts. Après avoir chauffé le moteur diesel, fermez les robinets et remplissez le système de refroidissement avec de l’eau chaude (de 90 à 95 ° C).

Ilil est permis d'utiliser du carburant diesel comme liquide de refroidissement.

Pour réchauffer le moteur diesel avant le démarrage, il est recommandé d'utiliser un préchauffeur, qui est fourni en tant qu'équipement supplémentaire au tracteur.

Pendant le fonctionnement du bulldozer, la température du liquide de refroidissement dans le système de refroidissement doit être comprise entre 65 et 85 ° C. Un capot isolant doit être installé sur la hotte du bulldozer.

ATTENTION Ne laissez pas le moteur diesel tourner au ralenti pendant plus de 30 minutes à basse vitesse et lorsque la température du liquide de refroidissement est inférieure à 65 ° C (température normale de 65 à 85 ° C). les disjoncteurs et les dépôts dans le circuit du turbocompresseur. En cas de fonctionnement forcé du moteur diesel à une température de liquide de refroidissement inférieure à 65 ° C, chargez le moteur diesel avant de l'arrêter et laissez-le tourner pendant 2 à 5 minutes dans des conditions thermiques normales afin que les dépôts de goudron résultants brûlent.

Il est déconseillé d'allumer le ventilateur du chauffage de l'habitacle si la température dans le système n'a pas atteint une valeur comprise entre 70 et 80 ° C.

À la température ambiante de moins 30 ° C et au-dessous, une fois les travaux terminés, les piles doivent être retirées et rangées à l'intérieur à une température ne dépassant pas 0 ° C.

Regarde la vidéo: Mise en route - Bouteur D6 CATERPILLAR (Décembre 2019).